Le monde de Kaarllyhnns

Introduction

 

                    Mon Maître vient de créer sur son blog un espace pour son esclave et m'ordonne d'écrire mon journal. Je vous propose donc de vous y exposer  mon cheminement, ma progression, l'avant de ma rencontre avec mon Maître, toute mon évolution et mes émoies. Mes excitations, mes désirs, mes troubles, mes doutes, mes peurs et mon épanouissement.

J'espère humblement que la lecture de mon journal vous séduira et n'hésitez pas à déposer des commentaires.

Je me présente, j'ai 36 ans je suis soumise dans mon âme et mes désirs depuis toujours. Mais ne vous méprenez pas dans la vie « vanille, civile »je ne le suis pas. J'ai recherché pendant plusieurs années « Mon Maître » qui pourra réaliser mon rêve celui de devenir esclave absolue et totale.

Je suis rentrée dans le monde et les nuits BDSM où j'ai fait de très belles rencontres. Des dominants extraordinaires m'ont permis de confirmer en moi, que mon désir d'asservissement absolu serait mon épanouissement complet.

Mais jusqu'alors je ne trouvais pas la personne capable de s'investir entièrement. Dans ces relations j'étais soumise « à mi-temps », épisodiquement, alors que ma recherche était plus profonde pour une soumission à plein temps.

Je dois avouer que je suis une Femme avant tout. Bien que m'ayant toujours sentie soumise sexuellement, je suis d'un tempérament volontaire et affirmée. Je ne deviens soumise qu'au fil du temps. Le facteur progressive, gage de sécurité et confiance, est capital pour moi. Je ne suis pas rebelle mais la femme puribonde en moi a toujours du mener un combat intérieur face à la contradiction de s'offrir, aller au bout de ses désirs et de son rêve. C'est la femme craintive, corsetée dans les tabous, hésitante, désobéissante qui apparait en premier lorsque l'on me rencontre.

Pour moi, la soumission n'existe que dans une relation forte avec une personne qui m'est significative. Me soumettre à un inconnu ne m'a jamais intéressé.

Ma soumission est proportionnelle à mon attachement à la personne qui me domine. Je ne deviens soumise qu'au fil du temps. Le facteur progressif est déterminant chez moi.

C'est ainsi que je fus avant de rencontrer celui dont je porte le collier. Car il a transgressé toutes mes règles que je voulais lui imposer et tranquillement m'a asservie.



14/05/2010
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres